Pages

31 août 2016

3 mois avec toi...

En ce samedi 27 août Simon a fêté ses 3 mois. Déjà ... C'est passé si vite ! Et si lentement parfois ...
3 mois de vie intense.

Intense en amour, car on s'aime follement. Et c'est cet amour qui nous lie tous les quatre qui nous pousse chaque jour à aller de l'avant.

Intense en fatigue. N'ayant que peu dormi durant ma grossesse, mon capital sommeil était déjà très entamé. Je ne vous cache rien, l'arrivée d'un nouveau-né à la maison n'est pas vraiment ce qu'il y a de plus reposant. Heureusement Simon fait ses nuits depuis ses 2 mois, donc ce dernier mois a été plus reposant, même s'il garde un sommeil agité.

Intense en bobos : Première frayeur à 2 semaines de vie où il a fait un petit passage aux urgences et une nuit sous surveillance pour cause de pause respiratoire après un biberon . Puis nous avons enchainé avec les coliques, le muguet et le reflux (responsable de son petit malaise). Un bon rgo (reflux gastro-oesophagien) qui nous a valu des moments de solitude et de désespoir où l'on ne sait plus quoi faire pour soulager notre bébé et calmer ses pleurs. Je pense faire un article sur ce sujet afin de partager mon expérience.

Intense en éveil et évolution : C'est fou comme ce tout petit bébé sorti de mon ventre il y a peu a déjà tellement grandi et changé. Il s'éveille un peu plus chaque jour et je m'émerveille un peu plus chaque jour à le voir grandir, gazouiller, sourire, rire, apprendre.

Intense en  désordre : "Je suis débordée, au secoooours". Etre maman de deux enfants c'est ... le bazar pendant 1 ou 2 mois  (voir plus)!!! Mamans de plus de 2 enfants, je vous tire mon chapeau !!! C'est un grand raz-de-marée qui chamboule votre quotidien de bonheur certes mais qui désorganise tout surtout. Il faut le savoir et y être préparé, ça aide à mieux digérer les choses. Il nous a fallu trouver notre rythme. Il nous a fallu réaménager notre façon de vivre. Il nous a fallu lâché du lest pour apprendre à savourer ce joyeux bazar. J'ai appris une chose : le monde ne s'écroulera pas si le sol n'est pas aussi propre qu'avant, si le linge a envahi ma panière, si ma fille mange plus de pâtes, purée, jambon que d'habitude,  si je suis encore en pyjama, pas douchée, pas coiffée alors qu'il est 17h... Non j'ai survécu... Le soleil a continuer de briller et la terre de tourner. Oufff !!!
Cependant ce troisième mois aura été synonyme d'accalmie. Simon a trouvé son rythme, nous avons trouvé le notre. Ma fille remange des légumes et mon sol est de nouveau bien propre. Re-oufffff !!!

Intense en bonheur, car finalement rien n'est plus merveilleux que d'être parent malgré toute la fatigue et le stress que cela engendre. Je n'imaginerais plus ma vie sans mon fils. Son arrivée (et tous ces maux) a été assez brutale dans notre petit monde calme, mais je ne regrette en rien sa venue. Il complète à merveille notre famille.

Alors Joyeux 3 mois mon bébé sourire.







20 août 2016

Les bons et moins bons cotés de la grossesse


La grossesse est un moment exceptionnel et intense et cela même au bout de la deuxième, troisième voir quatrième grossesse. Chaque grossesse a quelque chose d'unique. Et d'ailleurs les sensations seront vécues différemment selon les femmes.
Moi je fais partie des femmes qui adooooooorent être enceinte. Mais je dois bien avouer qu'il n'y a pas que des bons moments dans ce long parcours de 9 mois.
Je vous livre mes ressentis concernant cette deuxième grossesse à travers un : J'aime / J'aime pas ...



 J'aime, j'adore, je fonds d'amour ...


- Sentir mon bébé bouger. Un émerveillement à chaque petit (enooooorme) coup. Contempler béatement mon ventre en le voyant s'onduler à chacun de tes mouvements. Malgré les coups plus douloureux de fin de grossesse je reste complètement nostalgique de ces moments de complicité intense.

- Ce sentiment d'amour qui m'a envahi dès que j'ai lu "1-2semaines" sur le test de grossesse. Les larmes qui me sont montées au yeux devant cette nouvelle aventure qui s'offrait à nous.

- Les échographies : Avoir le coeur battant lorsqu'on découvre ton minois à travers cette écran noir. On ne comprend pas toujours ce que nous montre le médecin, on plisse les yeux, on devine, on contemple, on est émue, on aime déjà.

- Entendre les battements de ton coeur à chacune de mes consultations mensuelles. Un son magique.

- Sentir ton corps évoluer et grossir en même temps que mon ventre !! Incroyable ce que la nature peut faire.

- Regarder amoureusement ta soeur te faire des bisous et des caresses à travers mon ventre et l'entendre t'appeler Petit Citron (son doux nom durant ces 9 mois, choisi par la grande soeur).

- Chercher ton prénom. Faire des listes, hésiter, négocier, se projeter, hésiter et finalement choisir et ne pas regretter.

- Emmener mon ainée choisir le doudou qu'elle offrirai à la naissance de son petit frère. Elle était fière et ravie, ça reste un joli souvenir.

- Préparer la boite à papa et la boite à grande-soeur. Cela m'a pris un peu de temps mais je me suis bien amusée.

- Passer des heures (des jours, des mois) sur internet à fouiner sur Pinterest et tout plein de sites de déco et m'en inspirer afin de créer TA chambre.

- Avoir passé de très beaux moments pendant ma préparation à l'accouchement. J'ai adoré cet échange avec celle qui m'a accompagné. Elle m'a fait découvrir la réflexologie plantaire ... Je suis fan fan fan de cette pratique et je compte bien m'offrir des séances régulièrement.

- Ecouter beaucoup, passionnément, à la folie la bande son du documentaire Le Premier Cri (dont je vous ai parlé précédemment dans mon article Ma playlist pour la maternité). Il m'a fallu 2 semaines après mon accouchement pour réussir à écouter de nouveau ces musiques qui m'ont accompagnées durant ces 9 mois. Empreintes de beaucoup de nostalgie, elles m'évoquent tant de souvenirs partagés avec bébé dans mon ventre. Maintenant je les écoute avec Simon blotti dans mes bras. Je le berce comme je le berçais dans mon ventre. C'est magique, il s'apaise et s'endort très vite ainsi. C'est notre petit moment rien qu'à nous.



J'aime moins ...


- Les prises de sang mensuelles car je ne suis pas immunisée contre la toxoplasmose. Je suis infirmière mais je n'apprécie pas du tout les prises de sang !

- Le diabète gestationnel qui m'est tombé dessus lors des dernières semaines de grossesse. Coup de stress, culpabilité, peur pour la santé de mon bébé, contrôles glycémiques 6x/jour. Au final il s'est avéré très peu virulent donc plus de peur que de mal. Ma gynéco m'a même dit que je n'aurais jamais du être considérée comme diabétique. L'avantage c'est qu'ayant fait très attention à mon alimentation durant les 2 derniers mois de grossesse, j'ai évité la prise de poids plus importante en fin de grossesse. Et ça c'est un point positif à ne pas négliger !!

- La fatigue liée aux nombreuses insomnies qui m'ont poursuivies durant toute ma grossesse.

- Mes nombreuses contractions (finalement peu efficaces heureusement) qui m'ont contrainte à stopper mon activité professionnelle plus tôt que prévu.

- Mon gros ventre, ma fatigue, mes douleurs pelviennes qui m'ont gêné à de nombreuses reprises pour jouer agréablement avec Margot. J'étais frustrée, on peut dire ça !

- Faire le tri dans les habits de bébé de Margot et devoir m'en séparer, car toi tu es un petit gars ! Moment Nostalgie à fond les ballons quand j'ai retrouvé ses petites tenues et tous les souvenirs qui vont avec ;-)

- Les angoisses de ma fille qui tous les soirs me disait au moment du couché : "j'ai peur que tu ne m'aimes plus quand bébé sera là" ... et son comportement difficile au début de grossesse.

- Les diverses contraintes de la grossesse comme faire pipi 100 fois par jour (nuit compris), la peur des vergetures, devoir rouler pour sortir du lit/canapé/voiture, mon dos en vrac, avoir certaines envies et dégouts, devoir se contorsionner pour attacher ses lacets/mettre ses habits/son vernis ...




Les moins bons cotés ne prendront jamais le dessus sur les excellents souvenirs que j'ai de mes deux grossesses. Je serais prête à remettre le couvert encore 20 fois !!!! Mais je serais raisonnable et celle-ci sera la dernière ...




Vous reconnaissez-vous dans ces différents ressentis ? Plutôt fan ou non de la grossesse ?

Belle journée à vous et merci de me lire ;-)




3 août 2016

Combat Vergetures : Mes Produits Chouchou

Voici le premier article beauté de ce blog.
Et pour ce premier article quoi de mieux qu'un sujet qui nous concerne toutes nous les femmes et/ou futures mamans, je veux bien sûr parler de nos amies ennemies ... Les vergetures !
Je vais vous parler des produits qui m'ont suivis pendant ces 9 mois de grossesse et même après, afin de prévenir au mieux l'élasticité de ma peau et prévenir ainsi les fameuses vergetures.




La peau de mon corps est fine, sensible et sèche. J'ai de fines vergetures sur les hanches, souvenirs de mon adolescence et quelqu'unes sur les fesses suite à ma première grossesse. Celles-ci sont apparues suite à mon accouchement, environ 10 jours après. Malheureusement je continuais de crémer mon ventre et mes seins, mais j'ai zappé le coté pile de mon corps et ces coquines sont venues s'incruster sur mon popotin. Comme quoi se tartiner le corps avant mais aussi après l'accouchement est bien une nécessité.
Lors de cette deuxième grossesse, j'ai hydraté mon corps de façon "intensive" dès le début et cela jusqu'à 1 mois post-partum. Cette fois-ci aucune nouvelle vergeture n'est apparue.

Nous sommes malheureusement inégales devant ce même combat mais voici pour ma part, les produits utilisés et dont je suis très satisfaite, en espérant qu'ils pourront aider quelqu'unes d'entres vous.



MES PRODUITS UTILISES 


L'huile de massage Vergetures WELEDA :

Celle-ci contient de l'huile d'amande douce, de l'huile de jojoba, de l'huile de germe de blé, des huiles essentielles (ont fleur d'oranger et rose) ainsi que de l'extrait d'arnica bio. 

Elle permet de renforcer l'élasticité de la peau et d'en préserver ainsi sa souplesse. 

Produit chouchou lors de ma première grossesse, c'est tout naturellement que je me suis redirigé vers elle cette seconde fois. Je l'ai appliqué dès le tout premier mois afin d'hydrater ma peau.

Les + : Agréable à utiliser, pénètre bien, facile d'application et j'aime particulièrement son odeur malgré qu'elle soit plutôt forte. Efficace, tout du moins sur moi, c'est vraiment LE produit que je conseillerais. on la trouve facilement dans les parapharmacies, en magasins bio ou sur internet. 
Naturelle, elle est conçue pour protéger au mieux la peau fragile des futures mamans. 

Les - : Sa présentation dans un flacon en verre, plus lourd et plus fragile que d'autres matières. 



Le Beurre de KARITE : 

Ce beurre végétal riche en insaponifiables et vitamines, nourrit intensément la peau et lui confère douceur, hydratation et souplesse. C'est un très bon régénérant cutané. Je l'ai utilisé en complément de l'huile Weleda. A partir du 2eme trimestre je mélangeais dans la paume de ma main de l'huile weleda et une bonne noisette de beurre de karité. Ce beurre étant de consistance plutôt ferme, le mélanger avec de l'huile permettait une application bien plus facile. 

Les + : Son onctuosité et son pouvoir nourrissant. Sa texture épaisse nécessite d'être massé longuement pour une pénétration optimale, ce qui est bénéfique pour notre peau. Lorsque je travaillais encore et qu'il me fallait être rapide le matin, je ne l'appliquais que le soir après ma douche. 

Les - : Sa texture plus difficile à appliquer qu'un lait ou une huile et la sensation d'un film gras sur la peau après application. Mais sinon pour moi, ce beurre a tout bon !! 



L'huile de Rose Musquée : 

Suite à l'épuisement de mon 2eme flacon d'huile Weleda et le besoin d'effectuer une commande sur le site d'aroma-zone, j'a eu l'envie de tester 2 huiles végétales : Rose Musquée et Germe de Blé. 
Je les mélangeais en proportion égale dans le creux de ma main et y ajoutais encore et toujours une noisette de beurre de karité.

L'huile de rose musquée possède de fortes propriétés régénérantes et cicatrisantes ce qui fait d'elle une huile parfaite dans la prévention et également la cicatrisation des vergetures. 

Les + : Huile agréable à appliquer, fondante, que j'ai aimé utiliser. Je la recommande vraiment bien que l'on en entende moins parlé. Très interessante après l'accouchement pour son pouvoir cicatrisant sur les vergetures qui peuvent être apparues ou tout du moins sur notre peau fragilisée et qui a grand besoin d'être chouchoutée suite à notre prodigieuse chute hormonale ! 

Les - : Son odeur !! N'allait surtout pas penser que cette huile sent bon la rose car ce n'est pas le cas. mais combiné à d'autres huiles/beurres cela ne m'a pas dérangé. cependant l'odorat des femmes enceintes étant plus sensible, il est bon de le savoir sous peine d'être déçue. 
Cette huile riche est un poil collante, il vaut donc mieux attendre un peu avant de s'habiller. parfaite quand on a le temps. 


L'huile de Germe de blé : 

Comme je l'ai expliqué plus haut, j'ai utilisé cette huile en duo avec celle de rose musquée afin de remplacer mon huile Weleda.
Ses propriétés sont nombreuses : régénérante, hydratante, protectrice, réparatrice ... C'est un excellent soin préventif contre les vergetures. 

Les + : Contrairement à l'huile de rose musquée, cette fois-ci j'aime énormément son odeur de céréales. Très agréable vraiment efficace pour ma peau sèche et déshydratée par la grossesse, j'ai vraiment pris plaisir à l'utiliser. Ses nombreuses propriétés sont un atout incontestable.

Les - : Alors il faut savoir que cette huile riche en caroténoïdes est de couleur jaune foncé et du coup elle peut laisser une légère coloration sur la peau. La mélanger avec une autre huile permet je trouve de diminuer ce point négatif. Cependant il faut bien la faire pénétrer et la laisser sécher sous peine de risquer de tâcher nos vêtements. C'est un point n"natif qu'il est intéressant de connaitre je trouve.




MES CONSEILS 

- Le plus important : Hydrater sa peau : ventre, seins, hanches, fesses et cuisses 2 à 3 fois par jour. 2 fois minimum lors des 2 premiers trimestres puis augmenter à 3 fois par jour lors du dernier. C'est assez contraignant je sais et j'avoue ne pas avoir toujours été rigoureuse sur les 3 fois par jour. 
- Masser sa peau pendant plusieurs minutes afin de bien faire pénétrer le produit. En effet cela stimule la circulation sanguine et permet un bénéfice optimal. 
- Privilégier les produits naturels et/ou bio pour une meilleure tolérance sur la peau fragile des futures mamans. 
- L'hydratation générale du corps l'est également, penser à boire au moins 1,5L d'eau par jour.
- Faire attention à son alimentation. Privilégier des aliments sains et équilibrés qui permettent de maintenir une peau en bonne santé. 
- Mon dernier conseil est simple à dire mais malheureusement pas toujours simple à réaliser : limiter la prise de poids, et pour cela nous sommes aussi toutes différentes et inégales. Une prise de poids idéale de 10-12 kilos aide à préserver notre peau.



Voilà pour ce premier article beauté. J'espère que celui-ci vous aura plu.
Et vous, quels sont vos produits chouchou et astuces pour limiter la casse ?



19 juil. 2016

27 Mai 2016, 15h12

Me revoilà après un long moment d'absence. La dernière fois que j'ai écris sur le blog, je n'étais encore maman que d'un trésor. Entre-temps, mon deuxième trésor a pointer le bout de son nez.

27 MAI 2016. Simon est venu rejoindre notre famille et l'enrichir d'un nouveau souffle.

Je suis devenue maman pour la deuxième fois. Mon coeur s'est de nouveau empli d'amour. J'ai ressenti cette chaude sensation que notre famille était cette fois-ci complète. J'ai admiré mes deux amours. Les ai regardé se découvrir et s'apprivoiser.

Cette absence a été remplie d'amour, de beaucoup d'amour, de bonheur, de rires aux éclats mais aussi de doute, de fatigue, de beaucoup de fatigue, d'inquiétudes et de larmes. Il nous a fallu du temps pour trouver notre rythme à 4. Il nous en faudra encore d'ailleurs. Il faut être patient et savourer chaque jour, chaque instant à sa juste valeur.

La rencontre avec Simon fut belle. Je ne changerais rien à cette journée du 27 mai. Les choses ne se sont pas déroulées totalement comme je le rêvais. Car les choses ne se passent jamais comme nous les avons prévues. Mais sa naissance fut intense et délicieuse à la fois.

Depuis nous tâtonnons, nous découvrons, nous changeons, nous grandissons un peu plus dans cette nouvelle aventure à 8 mains.

C'est éprouvant mais c'est beau.




Alors Bienvenue mon tout-petit


SIMON, 27 mai 2016, 15h12




23 mai 2016

Donner naissance en musique. La playlist qui me suivra à la maternité

La musique est un élément très important pour moi dans le déroulement de mon accouchement, enfin celui que je projette. Comme pour mon 1er accouchement, je souhaite pouvoir écouter de la musique lors du travail voir même de la poussée.

Se laisser envahir par le son de la musique, se laisser bercer, vibrer, transporter, perdre pieds même pour pouvoir alléger la force des contractions. Se mettre dans une bulle musicale pour accompagner  son bébé lors sa venue au monde.

Pour la naissance de ma fille, j'avais principalement misé sur une musique de relaxation et avais ainsi acheté un coffret de musique zen contenant 4 CD aux ambiances différentes mais complémentaires. Je l'avais beaucoup aimé et l'ai donc remis avec plaisir dans ma valise pour le grand jour.




Pendant cette grossesse, j'avoue avoir eu un réel coup de coeur pour le compositeur Armand Amar. Si tant est que la musique puisse nous parler, la sienne me raconte de si belles histoires, que je suis à chaque fois transportée. 

Certaines d'entres vous connaissent peut-être le magnifique documentaire Le Premier Cri de Gilles de Maistre, et si ce n'est pas le cas je vous le conseille fortement. Armand Amar en a donc composé la musique. Dès les premières notes, je suis complètement happée par la douceur et la force de ses notes. Je vous invite vraiment à découvrir cette bande originale et à vous laisser embarquer par la musique. Je compte continuer à l'écouter même après l'arrivée de bébé pour des moments de peau à peau dansés. 
Je vous ai mis une chanson interprétée par Sinead O'Connor "A new born child" que je trouve sublime. 






Toujours d'Armand Amar, j'emporte avec moi la bande-son du documentaire Home. Une pure merveille également.  




Lhasa : Une artiste superbe, à la voix chaude et enivrante, malheureusement disparue beaucoup trop tôt. Une très belle découverte. Un conseil : partez également à la découverte de cette artiste coup de coeur. Elle mérite que l'on parle de son talent pour que sa voix ne soit pas oubliée. Très dansante, sa musique et ses chansons sont parfaites pour accompagner un travail en douceur et en mouvements. 




Et mon petit plaisir à moi, la musique de Bob Marley... De bonnes vibrations pour la belle rencontre. 




Je ne sais pas encore comment se déroulera le jour J, mais j'aime savoir que cette musique m'accompagnera lors de ce moment important. 

La musique a t'elle aussi une place prépondérante dans la gestion du travail lors de l'accouchement ? Quels sont vos coups de coeur musicaux pour ce moment magique ? 


Bonne semaine à vous.

16 mai 2016

Bien-être et Bien naître : Mon accompagnement à la naissance





L'accompagnement corporel à la naissance ... Je préfère le terme d'accompagnement que celui de préparation. Pour moi, cela a été un vrai accompagnement, un moment juste pour moi, bébé et papa, où j'ai pu trouver écoute et conseils.

Pour ma première grossesse nous avions fait le choix (enfin surtout moi) de faire de l'haptonomie. Moi j'ai de suite adhéré et adoré, ce qui a été moins le cas du papa. Mon compagnon est quelqu'un de très terre à terre et notre bébé bougeait déjà tellement qu'il n'a pas eu l'impression que ces cours lui ai beaucoup apporté. 

Pour cette deuxième grossesse, je savais dès le début que je ne souhaitais toujours pas suivre les cours de préparation habituels dispensés à la maternité. J'ai donc réfléchi à plusieurs options : la sophrologie, l'hypnose, de nouveau l'haptonomie ? ... Je ne savais pas vraiment encore vers quoi me diriger, jusqu'à ce que je tombe sur la professeur de danse de ma fille. 
Psychométricienne de formation, professeur de danse par passion familiale et pratiquant la réflexologie plantaire, elle prend aussi du temps pour accompagner les parents à la naissance de leur enfant. 
Par curiosité j'ai pris rendez-vous avec elle afin que nous parlions un peu ensemble. Elle m'a présenté son travail, nous avons parlé de nos attentes et souhaits. Tout coïncidait. Sa douceur me plaisait, sa façon d'accompagner dans le bien être me séduisait totalement. C'était parti pour une jolie aventure !! 
Et ce fut vraiment une jolie aventure que d'être accompagnée par cette femme. 

Son travail consiste en une vraie prise de conscience de notre corps, de notre périnée, de l'importance de la respiration et du mouvement lors du travail, afin de gérer au mieux la force de l'accouchement. 
Elle me parle de force et non de douleurs. 
Elle me parle d'accueil et d'accompagnement de mon bébé vers la vie.
Elle m'écoute, me rassure, me motive. 

Question travail pur et simple : 
- Elle m'a guidé pour sentir mon corps, mon périnée au travers de différents exercices. 
- Nous avons fait différents exercices de respiration et d'entrainement à la poussée. 
- Elle m'a de nombreuses fois soulagé mes douleurs de dos en me montrant quelques exercices à reproduire pour certains seule et pour d'autres avec le papa. 
- Nous avons fait une séance plutôt "potage", un échange avec papa, ma fille et moi (car Margot présentait quelques angoisses en début de grossesse). 
- Une séance (faite il y a 2 semaines) basée sur la réflexologie plantaire. Un soin de 40-45 minutes de pur bonheur. Si je n'ai toujours pas accouché ce jeudi, j'aurais droit à une deuxième séance de réflexologie afin de préparer l'accouchement.
- Une séance basée sur le mouvement qu'elle appelle "Danse avec bébé". Le mouvement est un principe important dans l'accompagnement du bébé lors de sa descente dans notre bassin. Etre avec lui par la pensée et par le mouvement l'aide a franchir ces étapes qui sont aussi très difficile pour lui. 
J'ai donc dansé avec mon fils. Et quand j'écris avec je devrais l'écrire en majuscule, en gras et surligné. J'étais en totale harmonie avec ce petit être. Les mains posées sur mon ventre, les yeux fermés, je me suis laissée guider par la musique et surtout par mes émotions. Je le projetais là, dans mes bras, fiers et heureux d'y être arrivés. J'étais transportée dans un autre monde, ce fut un moment magique. Et nul besoin de savoir danser pour cela, je précise. Le but n'étant pas d'exécuter une chorégraphie mais juste d'être présente avec son bébé et de le bercer de tout notre coeur et notre corps. 



Jeudi 19 mai sera donc surement l'une des dernières séances faites avec elle. Cet accompagnement corporel à la naissance a complétement comblé mes attentes. Je ne regrette pas ce choix de "préparation" un peu différent des cours donnés à la maternité. 
Cependant je pense que cela reste très personnel. Pour une première grossesse il peut être très intéressant voir important pour la future maman d'être suivie par une sage-femme qui répondra à toutes ses questions cernant la grossesse, l'accouchement, la maternité, la sexualité, la contraception... beaucoup de points non abordés avec l'haptonomie et cet accompagnement ci.  


La grossesse est une parenthèse de 9 mois et il est essentiel de bien choisir son accompagnement, sa préparation afin qu'elle soit le plus en accord possible avec nos souhaits concernant la grossesse et l'accouchement. 

Moi qui désire une approche plus naturelle et sereine de l'accouchement, je me sens prête à vivre cette grande rencontre. 

Et vous, quelle méthode d'accompagnement avez-vous choisie ? 

Bonne semaine et bon weekend prolongé. 


7 mai 2016

Un bouillon de sentiments mélangés





Le joli mois de mai est arrivé. Dans 1 mois tu seras avec nous. Choisiras-tu le mois de mai ou le tout début juin pour ta naissance ? Peut m'importe car je sais que la douceur de ce moment sera au rdv. Cependant en ce moment mon humeur vacille entre joie, exaltation, angoisse et panique !!! Tout cela à la fois. Un bouillon de sentiments mélangés... L'amour me porte, mais mes vieilles craintes refont surface.
Cette parenthèse enchantée va s'arrêter et la vraie aventure à 4 va commencer. 

Ce savoureux bouillon de sentiments me donnent envie d'exploser par moment. Je peux alors passer du rire aux larmes en 1/4 de secondes, ce qui est assez déroutant pour mon compagnon et même ma fille. Trop de questions se mêlent dans ma tête m'empêchant ainsi souvent de dormir. Aaaahhhh les fichues questions existentielles de la femme enceinte !!! 

- Ma première crainte concerne ma fille ainée. L'annonce de ma grossesse a provoquée beaucoup d'angoisses au début. Les mots et le temps lui ont permis d'appréhender au mieux cette nouvelle situation. Elle semble réjouie et parle beaucoup de son petit frère, qu'elle couvre de baisers. Il y a eu de longs mois, où tous les soirs elle me posait cette incessante question : maman après bébé j'ai peur que tu ne m'aime plus. Mon coeur s'est fendu en deux la première fois qu'elle a prononcé ces mots. Mais elle avait raison d'exprimer sa peur. A coup de gros câlins et de longues discussions, nous sommes parvenus, je pense, a la rassurer. Mais l'arrivée de ce petit frère va t'il tout faire rejaillir ? 

- Dans le même lot, nous retrouvons la fameuse question : vais-je aimer ce deuxième bébé aussi fort que le premier ? Ce à quoi nous avons tous envie de répondre, bien sûr que oui !!! Mais cela n'était pas si évident il y a encore quelques semaines. Engluée par les peurs de ma fille, j'ai ressenti de la culpabilité et du doute... Mais ce bébé, si vivant dans mon ventre, a su abattre toutes mes craintes. Ses petits coups et le lien qui s'est instauré entre nous deux a fini de me convaincre. Je l'aimais déjà très fort et cela ne diminuait en rien mon amour envers ma fille. Le coeur des mamans s'agrandit, c'est vrai. Et c'est magique !!

- Plus terre à terre, mon autre grand stress était : je ne serais jamais prête à temps !!!!!!! Cette deuxième grossesse est passée beaucoup, mais vraiment beaucoup plus vite que la première. La montre a dû se dérégler et prendre un sérieux coup d'accélérateur !!! Pffffffffff Entre les préparatifs de la chambre, des habits, de la valises, et autres divers achats, mon coeur s'est parfois emballé. Actuellement je me sens enfin prête à vivre ce grand jour. 

- La gestion de l'accouchement !!! Encore un grand thème rempli de diverses angoisses, pourtant normales lorsque l'on franchi le cap du dernier trimestre. J'ai entamé une préparation à l'accouchement complètement différente des cours de préparation donnés à la maternité. C'est une psychométricienne, réflexologue qui m'accompagne dans cette aventure. Très à l'écoute, je me sens libre d'évoquer tous ressentis et émotions lors de nos rencontres. Elle m'apaise et j'avoue que nos rendez-vous sont un réel moment de plaisir. J'en parlerais plus vivement lors d'un article spécial sur les cours d'accouchement ou j'évoquerais mon expérience et avis. 
Mon souhait pour ce futur accouchement est d'aborder les choses avec simplicité en respectant le plus possible la physiologie de mon corps et celle de bébé. Je ne sais pas si j'y parviendrais, mais cette profonde envie me donne des ailes et j'espère pouvoir m'en approcher le plus possible. 

Voici donc un petit condensé de mes craintes de future maman débordée. 

Cette nouvelle vie à 4, nous l'avons réfléchie, projetée et désirée. Nous savons déjà qu'elle nous comblera de bonheur, de rires et de surprises. 
L'ambivalence des sentiments est sûrement ce qu'il y a de plus humain et normale chez une future maman. Alors vivons le moment présent... Pleurons et rions en même temps, car 9 mois se seront déjà écoulés, qu'il nous faudra nous réveiller de cette parenthèse enchantée...




Photos faites il y a quelques jours à 37sa.